La police de Kyoto peut maintenant répondre aux appels 24h/24 et 7j/7 en plusieurs langues

KYOTO – Lorsqu’un touriste étranger effectue un appel d’urgence auprès de la police de Kyoto, il ou elle peut obtenir maintenant un opérateur en direct parlant l’anglais, l’espagnol, le portugais, le chinois ou le coréen.

Les opérateurs en direct sont en service 24 heures sur 24, 7 jours sur 7, et servent de passerelles dans un appel entre le touriste et la police.

La police préfectorale de Kyoto a lancé le service d’interprétation multilingue pour le 110, l’appel d’urgence au Japon.

Auparavant, la police avait l’habitude de transférer les appelants dans son centre d’interprétation international, qui offrait des services linguistiques en anglais, en chinois et en coréen.

La police a amélioré le système en externalisant le service d’interprétation vers un centre d’appels dans un secteur privé, ce qui a permis d’ajouter des services linguistiques en espagnol et en portugais.

La police de Kyoto a reçu l’année dernière 492 appels d’urgence de ressortissants étrangers, plus de 2,5 fois plus qu’il y a cinq ans, notamment dû au fort accroissement du tourisme dans la ville.

Ce nombre comprend 146 appelants qui ne pouvaient absolument pas parler japonais.

De nombreuses préfectures s’efforcent de créer des services multilingues pour les étrangers en vue d’une meilleure gestion des touristes avant les Jeux olympiques et paralympiques de Tokyo 2020.

La préfecture de Fukuoka, le 10 juin, a lancé un service d’interprétation multilingue 24 heures sur 24 par téléphone dans 14 langues, dont l’anglais, le coréen, le chinois, le thaïlandais et le vietnamien, qui peuvent être utilisés dans les établissements d’hébergement, les bureaux d’information touristique et d’autres lieux de la préfecture.

Des centres d’appels pour ressortissants étrangers ont également été mis en place dans d’autres préfectures telles que Okinawa.